Accueil  »  Présentation de l'établissement  »  Présentation de l'établissement
A+
A-
Site de Chateauroux - Le Blanc

Présentation de l'établissement

Le Centre hospitalier de Châteauroux-le-Blanc, établissement public de santé issu d’une fusion absorption du 1er janvier 2017, appartient au territoire de santé de l’Indre qui regroupe 233 000 habitants.

Avec une capacité d’accueil de 1 112 lits et places, le centre hospitalier est l’établissement de référence de l’Indre et établissement support du groupement hospitalier de territoire de l’Indre. 

Le Centre hospitalier de Châteauroux-le-Blanc a une activité très diversifiée et a su, en plus de ses activités de base, développer des pôles d’excellence. L’ensemble des activités y sont représentées : cardiologie, pneumologie, soins de suite et réadaptation, médecine interne, oncologie, neurologie, gériatrie, anesthésie, réanimation, pharmacie, psychiatrie, gynécologie-obstétrique, pédiatrie et néonatologie, imagerie médicale, urgences, hépato-gastro-entérologie, ophtalmologie, chirurgie (ORL, dentaire, digestive, vasculaire, orthopédique) 

Il est composé de 6 sites principaux :

  • Le site principal situé à Châteauroux
  • Le site du Blanc
  • Le site de la psychiatrie adulte sur le lieu dit « Gireugne »
  • Le Centre Médico Psychologique Pivot (CMP)
  • Le Centre de Soins de Suite et de Réadaptation (CSSR)
  • Le site de psychiatrie réadaptation à La Châtre 

Sur l’année 2018, il a accueilli plus de 60 000 passages aux urgences, 28 241 patients en hospitalisation complète et prise en charge ambulatoire, et a compté  1433 naissances. Il est siège du SAMU et dispose d’un hélicoptère. 

Sur le site de Châteauroux, le centre hospitalier de Châteauroux-le-Blanc inscrit dans ses priorités le renforcement et la restructuration de l’activité de chirurgie ambulatoire avec la construction d’un bâtiment visant une augmentation de la capacité d’accueil à 20 places.

Le site de Châteauroux dispose d’un plateau technique complet : bloc chirurgical (6 salles), bloc obstétrical (6 salles), 1 stérilisation centrale, 1 unité de reconstruction des cytostatiques, 1 plateau technique d’imagerie médicale (6 salles), 2 scanners, 2 IRM, 1 mammographe,  5 échographes, 1 salle de cathétérisme, un hélicoptère sanitaire, un espace de balnéothérapie pour les soins de suite et réadaptation.

Le site du Blanc est fusionné avec celui de Châteauroux depuis le 1er janvier 2017. La commune du Blanc est située au sud-ouest du département de l'Indre, au coeur du Parc Régional de la Brenne, à 50 minutes de Châteauroux et à 1h10 de Poitiers en voiture. C’est un hôpital à l’activité très diversifiée qui a su, en plus des activités de 1er recours, développer des spécialités tel qu’un SSR en addictologie (SSRA). Les activités comprennent : les urgences, la médecine polyvalente, l’imagerie médicale, la gynécologie-obstétrique, la pédiatrie, le SSR gériatrique/SSRA, l’Unité Cognitivo-Comportementale (UCC), l’USLD, l’anesthésie, la chirurgie orthopédique, viscérale, ophtalmologique, dentaire, ORL, vasculaire et la pharmacie.

Le site du Blanc dispose d’un bon plateau technique composé de 4 salles de bloc, 1 scanner et d’une hélistation. Il est composé de 3 EHPAD : La Cubissole, Saint-Lazare et la Résidence de l’Anglin.

Le Centre hospitalier de Châteauroux-le-Blanc est également un lieu de formation au Blanc et à Châteauroux pour les internes et pour les étudiants infirmiers et sages-femmes. L’Institut de formation en soins infirmiers qui est situé à Châteauroux dans l’enceinte du centre hospitalier accueille chaque année trois promotions de 70 étudiants en soins infirmiers et 40 élèves aides-soignants. Au Blanc, il accueille des promotions de 32 étudiants en soins infirmiers, 30 élèves aides-soignants (+ 15 cursus partiels).

Un peu d'histoire ...

Pour en savoir plus sur l'historique de l'établissement veuillez télécharger notre Presentation.

Historique de l'hôpital :

1200

1567

1668

1695

1843

1894

1906

1906

1914

1915

1916

1917

1920

1931

1961

1974

2006

1200

l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques

Créé au XIIème rue Grande, l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques reçoit des pèlerins, des voyageurs et des malades. 

Cet établissement possédait deux chambres hautes élevées au-dessus d'un cellier et un grenier. 

1567

Hôtel-Dieu

Créé par les moines de Saint-Gildas, ce petit établissement ne contenait que quelques lits. 

En 1567, De Nicolay dans sa description du Berry le dit "fort mal administré". 

Il disparait comme Hôtel-Dieu au XVIIeme siècle. 

La chappelle Saint-Marc achetée par la ville de Châteauroux en 1881, est détruite en 1884.

1668

Une confrérie de Dames de la Charité

En 1668, une confrérie de Damesvde la Charité est créée pour aider pauvres et malades dans une grande maison du faubourg des Guesdons. L’établissement devient Hôtel- Dieu par lettres-patentes du Roi Louis XIV. Il devient Hospice après la Révolution.

1695

Transformée en habitation

La chapelle de l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques transformée en habitation et commerce après 1695, lorsque ses revenus sont transférés au nouvel hospice, ne sera détruite qu ’en 1926.

1843

Agrandissement de l'établissement

L’établissement qui avait peu évolué au XVIIIèmè siècle va connaître des agrandissements successifs en 1843 (aile de la chapelle ci-dessus), 1854 et 1874.

1894

Projet de l'architecte Camille Létang

Ce projet monumental jugé trop onéreux n’a été que partiellement réalisé après la mort de son architecte Camille Létang en 1902.

1906

De l'Hôtel-Dieu au Centre Hospitalier

1906

Plan de l'hôpital

1914

Dépôt de Convalescents

L'école maternelle des Capucins est devenu Hôpital Temporaire n°14

1915

Hôpital Complémentaire

L'Hôpital Complémenaire situé à Bitray 

1916

Hôpital Temporaire n°7

Ecole Normale d'Institurices est devenu l'Hôpital Temporaire n°7

1917

Les Hôpitaux temporaires

Le lycée et avenue de Deols - Hôpital Temporaire n°1

1920

Inauguration du nouvel Hôpital

Inauguration du Nouvel Hôpital-Hospice de Châteauroux. 

Discours de M. RUAU, Ministre de l'agriculture. 

1931

Projet de construction d'une nouvelle chirurgie

Afin de remplacer le pavillon de chirurgie devenu obsolète, est créée en 1931 une « nouvelle chirurgie » là où se construit actuellement le futur pavillon 7.

1961

Plan de l'hôpital

1974

Plan de l'hôpital

2006

Plan de l'hôpital